Bilan de l’action au départementales

Bref de bilan de l’action sur les départementales. C’est un échec total. Je ne suis pas allé jusqu’au bout. Sans doute parce que j’étais tout seul. J’ai bien commencé, je suis allé vite, jusqu’à l’étape du courrier. Mais des gens plus expérimentés m’ont fait comprendre qu’envoyer un courrier à 100 personnes ne serait pas suffisant. Et ils ont raison. Il faut envoyer 1000 courriers pour avoir une chance d’avoir une réponse.

Mais envoyer 1000 courriers, assurer le suivi, les coûts financiers, c’est trop pour un seul homme. Alors je me suis découragé. J’ai laissé tomber l’affaire.

Par la suite j’ai soutenu à fond une candidature inspirée par Louis Fouché dans un canton voisin. Mon cœur a battu, c’était excitant. Mais le résultat est faible, à peine 1%.

Cela m’a en fait montré que j’avais eu tord de me décourager puisque que j’ai sans doute dépensé beaucoup plus de temps, d’énergie et d’argent pour soutenir des gens qui de toute évidence n’étaient pas faits pour être candidats, que je ne l’aurais fait pour trouver justement de bons candidats « cooptés par le bas ».

Mais bon, le résultat n’est pas 100 % négatif non plus. Cela m’a permis de parler de mes idées à des citoyens, voir ou cela bloquait, voir ou cela peut encore avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *